Le Massif des Bauges

A cheval sur les départements de la Savoie et de la Haute-Savoie, le massif des Bauges est une véritable forteresse de calcaire érigée au-dessus des agglomérations de Chambéry, Annecy et Albertville, un territoire exceptionnel de diversité. Ce massif de moyenne montagne offre une multitude de milieux, forêts, prairies, alpages, falaises qui s’échelonnent entre 250 et 2 217 mètres d’altitude. Si l’altitude moyenne reste assez faible (1 000 mètres), quelques somptueux sommets de plus de 2 000 mètres sont localisés essentiellement dans le secteur des Hautes-Bauges. Ainsi, successivement, une flore et une faune remarquables sont représentés dans les étages collinéen, montagnard et subalpin : 80 espèces de mammifères sont connues ainsi que 150 espèces d’oiseaux nicheurs, dont 16 espèces protégées par la Directive Oiseaux (ex. Aigle royal,  Faucon pèlerin, Gélinotte des bois, Lagopède alpin, Tétras lyre, Perdrix bartavelle, Hibou grand-duc, Chouette de Tengmalm, Chouette chêvechette et Crave à bec rouge). Cinq espèces d’ongulés sont présentes sur le massif : chamois, mouflon, chevreuil, cerf et sanglier.

C’est un massif très arrosé. En moyenne 1 850 mm d’eau par an sont enregistrés à la station d’Aillon-le-Jeune. Le manteau neigeux a une remarquable persistance puisqu’il subsiste de novembre à avril en moyenne. A la fonte des neiges, ces précipitations alimentent les deux plus grands lacs alpins français, du Bourget et d’Annecy.

Une cinquantaine d’itinéraires de ski de randonnée sont fréquentés régulièrement, dont une partie traverse les zones de quiétude pour la faune ( ZQF) dans la Réserve nationale de chasse et de faune sauvage.

Le Parc naturel régional du Massif des Bauges

Créé en 1995, le Parc naturel régional du Massif des Bauges est géré par un syndicat mixte (siège : Le Châtelard). Il anime le projet et mène des actions concrètes en application des objectifs de la charte, en coordination avec les actions conduites par les autres acteurs du territoire.

Il concerne les territoires de 65 communes avec une surface de 90 000 hectares, plus de 70000 habitants et six villes portes (Aix-les-Bains, Chambéry, Albertville, Ugine, Annecy et Rumilly). En 2001, ses surfaces agricoles couvraient une superficie de 23 500 ha, les espaces forestiers et autres milieux naturels 59 800 ha.

La nouvelle charte (2008-2019) définit les mesures à mettre en œuvre sur les douze prochaines années. Elle a trois vocations :

  • Favoriser le développement durable et l’aménagement du territoire
  • Connaître, préserver et valoriser les patrimoines naturels et culturels
  • Promouvoir le Massif des Bauges en qualité de territoire de ressourcement

En 2011, le Parc a obtenu le label Geopark soutenu par l'Unesco pour la qualité de ses paysages, sa richesse géologique ainsi que la mise en valeur et la préservation de ces "patrimoines de la Terre".